samedi 29 avril 2017

CFC la montée pour les 2 équipes!!!

Un petit texte de Patrick au retour des CFC à Casteljaloux!


Cette année, le CFC s'est déroulé sous le signe du B et du S.

B comme balises: en effet beaucoup de balises voir même un peu trop.
B comme les 2 Babi et Baba: un CFC sans les 2 gai lurons ne seraient pas un CFC.
B comme Belges: un seul cette année.
B comme blessures: nous ne faisons plus tout jeunes pour certains.
B comme branches: une forêt plutôt sale au sol...
B comme Babeth: elle a fait une exposition aux UV à forte dose en attendant mon relais.
B comme bonheur: ravi de passer le relais sans PM mais pas de ma prestation en forêt.
B comme barbottage: impression de nager dans le flou artistique durant le ma 1°boucle.

S comme Suédoises: un CFC sous le signe du charme et de l'efficacité.
S comme souffrance: ma première course où je n'ai jamais autant souffert physiquement et mentalement.
S comme serein: en faît, non pas du tout serein. mon relais n'était pas vraiment un long fleuve tranquille.
S comme succès: au final, la N2 monte en N1 et la N3 devrait monter en N2.

Le déroulement de mon relais:

Dès le départ en traversant la sapinette, je me prends un chute mémorable dans les branches au sol.
Je me relève avec une petite douleur à la cuisse droite.
Je trotinne jusqu'à la 1° balise au sommet d'une butte.
Je repars sur la 2° balise en serrant les dents.
Je fais un petit détour par un sentier de sable car j'ai dû mal à lever les jambes dans le vert.
Je me concentre sur la carte et rien d'autre.
Il y a beaucoup trop de monde sur la zone d'enchainement des balises 3 - 4 - 5 et 6.
Je perds un peu confiance.
Mais j'arrive à me ressasisir sur les enchainements des postes 7 - 8 - 9 et 10 plus espacés et sur une zone de forêt différentes et variées.
J'ai l'impression que le temps s'écoule très très vite.
j'essaye d'avoir des pensées positives dans le couloir spectacle avant d'aborder la 2° boucle tout en lisant la carte.
La 2° boucle se déroule d'une façon plus fluide car je reste calme et lucide à peu près...
enfin, le couloir du sprint final où je vois le visage rouge écarlate de Babeth dû à son attente prolongée dans la zone d'échauffement.
Pour finir, vidage du doigt avec un temps de 56 minutes 11 secondes pour un temps moyen de 40 minutes en théorie.

En bref, élève appliqué mais peut mieux faire..

Sinon, je m'attendais à voir s'afficher un temps au-dela de 1h00 de course.

Je garderais un souvenir très mitigé de ce relais.

B comme boulette: j'ai égaré les clefs du chalet n°8.
Le camping m'a adressé la facture pour le remplacement des clefs et du badge (voir le fichier PDF en pièce jointe).
J'ai aussi fouillé tous mes sacs et la voiture de mon coté mais sans résultat. C'est bien la première fois de ma vie que je perds quelque chose.

B comme baton: le cadeau du CFC est une baton en bois de 1,50 m peint en bleu pastel.
Je l'ai planté dans mon jardin zen en guise de cadran solaire.
S comme Super idée: sans commentaires...