mardi 3 décembre 2013

Baptiste sur le Raid Nature 46

Le compte rendu de Baptiste et son coéquipier sur le raid nature 46, vous pouvez le retrouver sur le site : http://www.xttr63.com/

16-17 novembre 2013 : Raid Nature 46
Ce week-end, Steve participait avec Mister Baptiste au raid nature 46 au départ de Rocamadour dans le Lot, seconde manche du challenge national des raids. C’était avant tout pour eux  l’occasion de se faire plaisir pour le dernier raid de l’année...mais aussi de fêter  leurs retrouvailles .. récit  d'une course arrosée ..
Baptiste c’est un peu le local de l’équipe puisqu’il a passé 2 ans à travailler dans le Lot. On se retrouve dès le vendredi soir à Souillac, dans la maison qu’une de ses ex-collègue de travail nous a gentil mis à disposition, pour fêter les 30 ans de mon super coéquipier. Nous avons participé ensemble à la 1ère édition, on s’est éclater, pas de doute cette année ça va être la même ! On va également passer le WE avec Guilhem SANT, l’ancien président du club de CO d’où nous nous connaissons.
 
Samedi : Le départ a lieu à Rocamadour, nous avons revêtu nos plus belles tenues : perruque, caleçon loufoque et collier de SM. Impossible de passer inaperçu, notamment avec le litre de bière que l’on s’est emmené.
Un mini trail’O pour étirer le peloton et c’est réellement parti : 27km de VTT en suivi d’itinéraire. Ca va plutôt bien, même si je ressens douloureusement les effets de la séance de pliomètrie de jeudi. Ça soulage Baptiste qui, sans réel entrainement depuis plusieurs mois,  avait prévu de coincer. On rejoint le gouffre de Padirac pour un CO score sur photo aérienne, 1h max. En orientant à 2 ce n’est que du bonheur : Baptiste s’occupe des sorties de postes, ensemble on fait le gros du chemin et je m’occupe de l’attaque de poste car ayant le doigt SI je devrai faire le Quellet. 35 minutes plus tard c’est torché : une bière pour fêter ça ! On reprend nos montures pour une trentaine de kilomètres entrecoupé d’une CO mémo (arrosée d’une binouzes). On choisit de laisser 2 balises optionnelles que l’on juge pas suffisamment intéressantes. Durant cette section on a subi synchro une mini hypo, c’est ça l’esprit d’équipe on est soudé dans la joie, la déconne et on en chie ensemble. Désormais le gros chantier de la journée, un CO sur IGN avec option donnée pour 3H, on devrai le finir de nuit. Pour ce donner des forces … une roteuse ! Encore une fois à 2 à l’orientation c’est top.
Les organisateurs, raideurs reconnus, nous ont fait une section extra. Encore une fois on a des paysages somptueux, des choix intéressant … et du D+. Mis à part 5 minutes d’erreurs on est toujours bon. Baptiste fait mousser la Kro ! Aller 7km de VTT suivi d’itinéraire et on boucle la 1ère journée ! Là on envoi, c’est assez roulant, la lecture de carte est top bref un super finish pour rejoindre le bas de Rocamadour. Finalement ce n’est pas terminer on a loupé une balise sauvage sur le parcours … je remonte la chercher 150m de D+ à bloc, mes jambes en demandaient pas tant mais c’est le prix à payer si l’on ne veut pas se prendre 1h de pénalité. Nous sommes HS mais contents du déroulement de la journée, de s’être régalés ensemble, des paysages, … Bref un peu de repos avant les hostilités du dimanche.
La nuit a été bénéfique, on a abusé sur le B-Panthène, mais fallait bien ça car on a tous les 2 choppé des irritations de folie.
Dimanche : 8H du mat départ en chasse inverse, on apprend que l’on est 6ème … de dieu qu’on est beau avec nos tenues carnaval ! Miraculeusement peu de douleurs au genou, Baptiste ne marche pas comme un cow boy ça s’annonce bien. Heu finalement le départ en VTT suivi d’iti est pas top on rattrape Agde et Esprit raid, boulette collective. Bon perso j’avais rien pigé à la carte … j’étais déjà sur la section 3 et Baptiste n’avait pas encore trop pu regarder. On fait 6km au taquet, des papis comme Stéphane L n’aurait pas supporté ce réveil musculaire, mais on est jeune et con. La section suivante sera  celle où il faudra être bon pour conserver la place dans le top 10 : CO IOF au score 20 postes en 1h30. Au vue de la carte ça semble dur de tout faire, mais on le tente. Comme la veille en se répartissant l’orientation, avec mes jambes de jeune puceau fougueux pour sprinter poinçonner ça file plein pot ! On croise Laurent Nicollo, raideur agairi, nouvelle recrue orange, qui doit avoir des tendances SM puisqu’il pousse passionnément mon sexy Baptiste dans les ronces … les pulsions ça ne se contrôle pas !!! On s’arrache pour faire toute les balises, orientation au top, petites blagounettes,… 1h29’30’’ et ça ce n’est pas du professionnalisme ? Avec Issy nous sommes les seuls à réussir cet exploit ! Bon maintenant que l’on est cramé il nous reste à faire 6km de VTT suivi d’itinéraire puis 21km de VTT balisé. Le suivi d’itinéraire facile … je l’avais enregistré par erreur dès la 1ère section. La suite sera bien plus coriace. Du VTT façon raid, comme on l’aime. Enfin Mister caleçon macaron aime moins sur la fin. Des singles extra, des paysages sauvages, un peu de boue, de l’engagement,… merci à l’orga on s’est régalé. Petite surprise sur le parcours une spélé’O. Effectivement Baptiste a coincé mais que sur les 10 dernier kilomètres, la laisse VTT a servi mais avec son mental d’acier il n’a pas trop baissé de rythme. On rallie l’arrivée sans trop de difficulté technique, physiquement tout le monde ne peut pas en dire autant!
Après la douche, le repas ! De ce côté-là aussi ils ont été tops! Vraiment un pur régal la soupe et surtout le cochon du village avec les pommes de terre du potager cuit dans le jus. Un grand bravo aux bénévoles, aux cuistots et toutes les petites mains qui ont permis de nous faire vivre un raid de clôture de saison parfait.
Concernant le résultat final on est en attente. Pas sur le podium c’est une certitude mais probablement entre 4 et 8. Pour 2 types qui viennent sans prétentions, avec une préparation plus ou moins adéquat c’est énorme. Maintenant pour moi c’est place au repas car il faut soigner ce genou. Petit regret quand même de n’être qu’une seule équipe XTTR pour un raid proche (2h30 de route), de très grande qualité, accessible, alors que l’on est désormais pas loin de 100 au club.
 Le raid vu par Baptiste : "On a teste l'hydratation sportive" 
Que ceux qui pensent que l'hydratation sportive a été révolutionnée par des marques de poudre ou autre se détrompent : ils n'ont pas vu Stevos à l’œuvre...Certes, je ne suis pas non plus complètement innocent dans l'affaire, ayant inscrit l'équipe pour le Raid Nature 46 sous le nom "XTR63 – Bière Express", du nom de cette petite société narbonnaise qui nous soutient de temps en temps.
Samedi, 10h, au départ de Rocamadour, Jean-Marc, le GO du raid repère assez vite le goulot d'une Kro qui dépasse du sac... Si on ne se fait pas remarquer par nos performances, au moins, on ne passe pas inaperçus avec nos perruques "Lucas Basset" et les shorts "bob l'éponge" et "macarons" : "Vous n'allez pas faire tout le raid comme ça ?!" "Bah si !".
Départ en trail pour aller chercher une balise dans Rocamadour, et on décide de laisser l'option, histoire de partir devant sur le vtt, et surtout de ne pas prendre de retard pour la grosse section CO à pied semi nocturne de la fin de journée. Jean-Marc l'a annoncé : "Prenez de bonnes lampes !". La section suivante en vtt dévoile des points de vue géants sur la vallée de l'Alzou qui se dégage. Nous allons évoluer toute la journée sous le soleil.
Petite CO sur photo aérienne autour de Padirac, un régal, on oriente à 2, Steve pointe les postes plus vite qu'il n'a décapsulé sa bière au ravito, c'est pour dire ! VTT'O où on laisse 2 options trop éloignées. Puis 8 balises en mémo dans le village de Carennac. La Dordogne en crue ne permet pas la navigation, c'est donc en VTT'O, et presque sans la carte (il faut dire que j'ai usé quelques pneus dans ce secteur !), que nous arrivons à Montvalent pour la fameuse CO qui est annoncée pour minimum 2h30. On y passera 3h en prenant l'ensemble des options (toutes ne sont pas payantes), quasiment de jour. On pense alors à ceux qui vont la faire de nuit : Peter Jackson n'aurait pas renié ces versants de buis touffus et moussus pour illustrer le royaume de Gollum.
Enfin, quelques km roulants en vtt pour rejoindre Rocamadour. On savait pourtant qu'il y avait une balise sauvage à pointer sur ce retour, ça ne nous a pas empêché de descendre jusqu'au parking de la vallée sans la trouver. Erreur d'aiguillage par manque de lucidité. On retourne la chercher, 130 m de d+ pour Stevos, un peu moins pour moi, victime d'une hypo. 12' de perdues dans l'affaire et Steve me sauve en partageant les macarons d'Aline.
Fin de journée, pas loin de 90 km au compteur et surtout bilan de l'hydratation : nickel, on a peut être roulé bourrés, mais pas l'ombre d'une crampe ! Avantages comparés de la Kro et de la 1664 : les canettes alu de 16 sont certes beaucoup plus légères que les bouteilles en verre des Kro, mais ces dernières sont plus goulayantes et déshydratantes !
Récup, repas dans les serres de M. le Maire de Mayrac, dodo chez Audrey et François à Souillac, qui ont eu l'extrême amabilité de nous héberger (nous 2 + les 2 cathares de Lézignan), alors même qu'ils étaient absents. Royal ! Merci à eux !
Dimanche, fini les conneries on court à l'eau claire et sans perruques. Départ en chasse à 8h, nous partons en VTT dans les derniers. On rate le train Lafuma sur une belle erreur d'aiguillage du type "va tout droit ça descend !". Passage à Baladou (!) puis magnifique CO autour du mont Mercou sur de l'IOF maison. 1h30 max pour rentrer 20 balises. On fera la pari de tout prendre, et ça passera (on sera les seuls à tout prendre avec Issy Aventure, dixit Jean-Marc au podium "XTTR Bière Express, vous savez les 2 qui courent avec des bières dans les sacs"). Et enfin 26 km de vtt balisé, section certes très belle, mais dont je me serai bien passé (j'aime trop les cartes), et surtout manque de gaz. Steve s'étonnera que je ne lui prenne pas de relais sur les portions roulantes, habituellement plus à mon avantage. Bah non mon gros, aujourd'hui on a fait l'erreur de ne pas prendre de carburant.
Pas encore de classement officiel, mais on devrait se retrouver dans le 2ème paquet derrière les solides de la discipline, entre la 5eme et la 8ème place quelque part entre les bleus d’Auvergne (version anciens ;-p) et les Agathois.
Bilan sportif : le RN 46 est une valeur sûre du calendrier, avec des parcours toujours renouvelés depuis sa première édition (petit bémol personnel sur le vtt balisé cette année), et c'est légitimement qu'il a a été choisi 2ème manche de challenge national. Quelques belles équipes avait fait le déplacement, et notre résultat est plutôt satisfaisant au regard de la relative fatigue de Steve et surtout de mon entrainement très aléatoire. Le principal étant que l'on se soit fait bien plaisir, et il s'avère que l'orientation à 2 est un atout indéniable.
Conclusion sur l'hydratation : préférerez la Kro (si avec ça, on est pas sponso demain...) plutôt que la 16 ou pire que la flotte, on l'a bien vu le dimanche.
 
photos