jeudi 27 mars 2014

Baptiste sur le Défi xsport Drôme

Départ du raid à côté de la maison, ça ne nous empêche pas d'arriver à l'arrache après l'aller retour au parc à vélo, puis un autre à la maison pour chercher le doigt électronique oublié par les potes de XTTR bière express...
On était donc déjà cramés avant de partir sur le trail balisé, avec traversée du Jabron en crue (mais sécurisé). Il fallait d'entrée envoyer les watts sur ce trail plutôt très roulant, et Kévin m'a bien traîné.




On enchaine avec le vtt balisé, au profil ascendant pour grimper jusqu'à Montjoyer. Et c'est arrivé sur le plateau que la boue commence à faire souci.
















Au village nous attend un bike & run tracé par Benja, (comme toutes les autres sections en orientation), ça s'enchaîne plutôt bien, en évitant les secteurs les plus boueux de la carte.











Départ pour la longue CO à pied qui nous fera passer par le monastère d'Aiguebelle, en mode trail'O groupé, puis essuyer la grêle pendant de longues minutes, et enfin jouer au chat et à la souris avec les autres équipes sur les dernières balises, un peu plus coquines.
Retour à Montélimar par une longue section VTT enchainant les séquences dans une grosse descente boueuse à côté du vélo, d'autres plus roulantes, de beaux singles, un passage par le château de Rochefort, une nouvelle traversée du Jabron.





 

 On zappera la première option vtt un peu longue pour nous, pour finir plus fort sur les derniers kms plus roulants.








Pour finir, une CO en relais individuel dans le bois du Lion, qui ne sera pas une formalité pour tout le monde, y compris pour moi, qui connaît pourtant ce bois comme ma poche.
Il y avait de très belles équipe sur ce raid, support cette année du Challenge National des Raids. Nous finissons dans la première moitié du classement, et l'analyse des résultats montre que l'orientation ne fait pas tout, et qu'il va encore falloir rouler et surtout courir (pour moi) pour limiter les dégâts sur les prochains raids...



La jeune équipe d'organisateurs s'en est plutôt bien tirée, merci à Benja pour le traçage des CO, ce qui a permis de relever sensiblement le niveau en orientation.